FINANCEMENT IMMOBILIER SANS APPORT

FINANCEMENT IMMOBILIER SANS APPORT

EMPPRUNT IMMOBILIER SANS APPORT PERSONNEL FINANCEMENT IMMOBILIER SANS FONDS PROPRE AVEC FRAIS DE NOTAIRE ET AGENCE IMMOBILIÈRE QUELLE BANQUE ?

Un financement immobilier sans apport est composé par définition bancaire comme une option d’emprunt hypothécaire qui sera accordé par une banque pour le compte d’un futur propriétaire qui ne dispose pas de fonds propres.

L’emprunt immobilier sans avance personnelle est destiné essentiellement aux locataires qui n'ont pas pu mettre de l'argent de côté pour acheter une maison ou un appartement, de faire financer le bien souhaité sans y avancer de l'argent.

Un crédit immobilier sans apport permet à un emprunteur d'obtenir un prêt pour l'acquisition d'un propriété immobilière sans injection de cpaital propre bien que la majorité des prêteurs immobiliers souhaitent qu'un emprunteur présente un apport personnel immobilier au préalable.

Le prêt immobilier sans apport est souvent une source de malentendus sur la véritable valeur du sans apport dans ce type de financement car l’acquisition d’un bien immobilier est soumise à des frais de notaire en plus de la valeur de la vente de la propriété.

Le financement immobilier à 100% (sans apport personnel) ne couvre en principe que 100% de la valeur du bien uniquement, et donc ne couvre pas les émoluments ou frais de notaire.

L’emprunt immobilier sans avance personnelle est aussi possible en incluant les frais notariés dans ce cas si ces frais se montent à 8% de la valeur, on parle alors de crédit à 108% ou plus si on y ajoute les travaux il peut se chiffrer à 120%.

Le prêt immobilier sans apport demeure le sujet central lorsqu’il s’agit de crédit sans apport car acquérir un bien immobilier est l’objectif principal de tout emprunteur locataire particulièrement lorsque le capital manquant est l’obstacle qui barre la route à la propriété immobilière.

QU'EST CE QUI MOTIVE UN LOCATAIRE À ACQUÉRIR UN BIEN IMMOBILIER SANS FONDS PROPRES ?

QU'EST CE QUI MOTIVE UN LOCATAIRE À ACQUÉRIR UN BIEN IMMOBILIER SANS FONDS PROPRES ?

Ce qui motive tout locataire de vouloir acheter un bien immobilier même sans avoir d’économie est le fait que la location est considérée comme de l’argent jeté par la fenêtre qui ne profite qu’au propriétaire.

Le prêt immobilier a toujours filtré les emprunteurs par le pré-conditionnement à un apport personnel ou bien une avance sous forme de propre capital et les banques demandaient généralement un apport de 10 à 30 % sans compter bien sûr les frais supplémentaires incluant les frais de notaire, d'agence immobilière et d'impôts.

Le locataire d'aujourd'hui en comparant avec les taux d'intérêts d'aujourd'hui réalise que c'est une excellente occasion de pouvoir devenir propriétaire d'un appartement ou bien d'une maison pour les raisons suivantes:

  • En comparant le crédit immobilier incluant remboursement et intérêts d'un côté et le loyer de l'autre, le premier sera toujours avantageux.

  • Les prix immobiliers ne cessent d'augmenter durant la dernières années.

  • L'aspect psychologique d'avoir un 'chez soi à soi' est important,

  • Acheter un bien immobilier à crédit oblige l'emprunteur à mettre de l'argent de côté sans gaspiller de l'argent pour un loyer qu'il ne verra plus,

  • Enfin, c'est le meilleur placement retraite qui a l'avantage d'être aussi légué à ses enfants plus tard.

QUELLE BANQUE ACCORDE LE CRÉDIT IMMOBILIER SANS APPORT ?

QUELLE BANQUE ACCORDE LE CRÉDIT IMMOBILIER SANS APPORT ?

A quelle banque s’adresser pour se faire accorder un prêt immobilier sans apport personnel ? La réponse est facile, la banque à laquelle il faut s’adresse est celle qui accepte les conditions que l’on lui propose en tant qu’emprunteur pour accéder à la propriété sans argent.

Pour le prêt immobilier sans apport, aujourd'hui de nombreuses institutions financières acceptent les dossiers de crédit sans apport personnel, certaines offrant des financements au-delà des 100% correspondants aux prix du logement acquis en couvrant aussi les frais adjacents tels que les frais de notariaux et d'agence immobilière.

Les banques offrant un prêt immobilier ne sont bien sûr pas enthousiastes en voyant un emprunteur venir sans apport demander le financement à 100 % de la valeur du bien immobilier et certains organismes financiers offrent la possibilité de financer à 100% et même au-delà (en incluant les frais supplémentaires).

Pour un prêt immobilier sans capital, les critères pour un accord bancaire sont restrictifs mais pas insurmontables:

  • Le prêt se base sur la valeur immobilière et non sur le prix du vendeur (l'évaluation de la banque peut réserver des surprises à l'acheteur/emprunteur et le protéger), l'emplacement du bien joue un grand rôle.

  • Le taux d'endettement résultant du crédit immobilier ne devra pas dépasser le tiers des revenus nets (en réduisant le loyer qui sera remplacé par les annuités ce prêt).

  • Le salaire est déterminant car si il est haut le 'reste à vivre' sera lui aussi important.

  • La banque calculera aussi les coûts supplémentaires (déménagement, frais de transports/distance lieu de travail) et l'emprunteur devra justifier s'il a la capacité financiére de les assumer.

  • La banque analyse le train de vie de l'emprunteur en analysant les relevés de compte des derniers mois (découverts bancaires, incidents de paiement, fichage FICP, interdit bancaire, fichage BNB).

  • La situation professionnelle de l'emprunteur ou des emprunteurs conjoints sera évidemment vue de près: stabilité de l'emploi (CDI), qualifications de l'emprunteur.

Les solutions de prêts immobiliers sans apports existent bien si les dossiers sont bien préparés et en toute transparence, il est conseillé d'utiliser des courtiers et sociétés de crédit pour ces prêts et les courtiers ont généralement les informations actuelles sur les banques qui offrent des prêts immobiliers sans apport et celles qui financent même les frais de notaire.

Le crédit immobilier sans apport, même s'il est plus facile à obtenir doit tout de même attirer l'attention sur le fait qu'il coûtera plus cher à l'emprunteur en raison tout simplement du manque de sa participation au risque, ce qui induit automatiquement une augmentation des taux d'intérêts appliqués.